Entraîné par la transformation digitale croissante des RH, le recrutement connait une forte digitalisation. Le nombre d’offres sur le web en témoigne, mais aussi les processus conduisant ensuite à l’entretien, de plus en plus digitaux. Il en va de même pour la recherche d’emploi. De fait, 3 français sur 10 utiliseraient les réseaux sociaux pour chercher du travail.  

Parlons RH vous propose, à travers une infographie de LK Conseil, de faire le point sur le sujet et de découvrir les chiffres-clés concernant la recherche d’emploi sur les réseaux sociaux.

 

Quelle utilisation des réseaux sociaux ?

Parmi les réseaux utilisés dans le processus de recherche d’emploi figurent évidemment les réseaux les plus connus tels Facebook, LinkedIn, Viadeo et Twitter. De façon assez surprenante, on notera que ce ne sont pas les réseaux dits professionnels qui arrivent en tête.

Le réseau leader est Facebook avec 55,9% d’utilisation pour rechercher du travail. LinkedIn occupe la deuxième place avec 41,5 %. Viennent ensuite Viadeo avec 34,4 % et Twitter avec 16,4 %.

Si Snapchat n’est pas mentionné dans cette infographie, ce réseau social commence cependant à être utilisé pour proposer sa candidature de façon plus originale. Plusieurs personnes on fait parler d’elles sur la toile en utilisant l’application pour postuler, commel’américain qui souhaitait obtenir un CDI chez Snapchat ou l’étudiante qui a réalisé un CV made in Snapchat pour effectuer un stage à l’agence Marcel.

 

Quel est le profil des utilisateurs ?

Sur Facebook, on retrouve principalement des profils de personnes peu ou pas diplômées. En effet, 65 ,7% des non-diplômés déclarent utiliser ce réseau pour leur recherche, ce chiffre atteignant 71% pour les titulaires d’un CAP ou candidats de niveau BAC.

Linkedin et Viadeo sont principalement plébiscités par les cadres dans leur recherche d’emploi. 66,2% des diplômés bac +4/5 déclarent utiliser LinkedIn pour leur recherche, et 57,5% pour Viadeo.

Les principaux utilisateurs de Twitter pour la recherche d’emploi sont les étudiants, qui sont 25,1% à s’en servir. Un étudiant de BTS avait notamment fait le buzz en détournant l’usage de Twitter pour se créer une lettre de motivation entièrement composée de tweets.

 

 

Réseaux-sociaux-et-recherche-emploi-ParlonsRH

 

Source