État des lieux du digital en 2017 : mobile, réseaux sociaux, publicité, e-commerce…

État des lieux du digital en 2017 : mobile, réseaux sociaux, publicité, e-commerce…

comScore publie les résultats de son étude annuelle Cross-Plateform Future in Focus. Elle permet de dresser les grandes tendances du digital en 2017 aux USA, de l’usage des applications mobiles à celui des réseaux sociaux en passant par les navigateurs, les moteurs de recherche, la publicité et le e-commerce. Mobile : 69% du temps passé sur le digital En trois ans, le temps passé sur mobile a doublé – alors que le temps passé sur ordinateur a baissé de 8%. En moyenne, on passe 2h51 par jour sur son smartphone. Le mobile représente 69% du temps passé sur le digital vs. 31% sur PC. Android et iOS : 97% de parts de marché Du côté des systèmes d’exploitation, Android et iOS dominent toujours autant leurs concurrents. Le graphique ci-dessous est saisissant : HP/Palm, Symbian, BlackBerry et Microsoft ont petit-à-petit disparu au profit de Google et Apple. Du côté des constructeurs, ce sont Apple (43%) et Samsung (29%) qui se partagent le marché (toutes les autres marques : 28%). État des lieux des réseaux sociaux en 2017 L’activité la plus populaire sur Internet est la consultation des réseaux sociaux (20% du temps passé) devant le multimédia et la musique. Chez les moins de 35 ans, trois réseaux sociaux se détachent : Facebook, Snapchat et Instagram. D’après comScore, ils sont plus nombreux à utiliser Instagram mais passent plus de temps sur Snapchat (plus de 6h par utilisateur et par mois). Snapchat est utilisé par 78% des 18-24 ans et par 48% des 25-34 ans. Chez les plus de 35 ans, c’est relativement simple : Facebook est pratiquement le seul réseau social...
Google et l’impact de la vitesse de chargement sur mobile

Google et l’impact de la vitesse de chargement sur mobile

Selon la dernière étude de Google, le temps moyen nécessaire pour que les pages de destination sur mobile qu’il a analysées s’affichent est de 22 secondes. Cependant, son étude indique également que 53% des visiteurs abandonnent une page mobile si elle prend plus de 3 secondes à se charger. Inutile de le dire, la page mobile moyenne ne répond pas aux attentes des utilisateurs. Et cela est vraie pour tous les Sites Web, quel que soit le secteur d’activité. Les gens veulent voir et lire un article dès qu’ils cliquent sur le lien dans les pages de résultats. Les acheteurs abandonneront leur panier sur un site ecommerce si le site est trop lent. Les visiteurs s’attendent à être capables de payer rapidement les factures sur les sites bancaires. Les vacanciers veulent des résultats immédiats lorsqu’ils recherchent des avis de consommateurs, et ainsi de suite. La réalité est, comme Google l’a découverte, que 70% des contenus visuels des pages au-dessus de la ligne de flottaison prennent 7 secondes pour s’afficher et tous les contenus visuels en dessous de la ligne de flottaison prennent 10 secondes à se charger complètement. C’est un problème crucial quand, dans le même temps, Google déclare que si le temps de chargement de la page est compris entre 1 seconde et 7 secondes, la probabilité qu’un visiteur abandonne la page augmente de 113 %. Image via Google L’image ci-dessus indique : Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 3 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 32%. Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 5 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 90%....
Chiffres You Tube – 2017

Chiffres You Tube – 2017

  Audience dans le monde – You Tube Fin février 2017, Google a annoncé que YouTube venait de dépasser un milestone : Chaque jour, plus d’un milliard d’heures de vidéo sont visionnées sur YouTube (plus de 114 000 ans). Audience en France Selon Médiamétrie, YouTube génère 4,054 millions de visiteurs uniques par jour en France et 23,397 millions par mois sur desktop. Sur mobile, il s’agit de 25,7 millions par mois. Il n’y a que Facebook pour rivaliser … Statistiques profils utilisateurs À l’occasion de sa troisième édition de BrandCast le 24 novembre 2016, YouTube a présenté ses résultats et son audience en France. La plate-forme accueille aujourd’hui un français sur deux de 16-44 ans quotidiennement. Quel que soit leur âge ou leur situation professionnelle et familiale, les français sont sur YouTube. 2/3 des utilisateurs vont sur YouTube plusieurs fois par jour. 48 % d’entre eux ont entre 25 et 49 ans. 49 % sont des femmes et 40% des parents. Quelles modes d’utilisation ? 2/3 des utilisateurs regardent YouTube via leur smartphone. 1/4 des utilisateurs de 25 et 34 ans se réveille et se couche avec YouTube. 4/10 parents regardent YouTube avec leurs enfants. 1 utilisateur sur 2 regarde YouTube avec des amis ou en famille. « C’est devenu tellement inné qu’on le fait sans s’en rendre compte » , souligne une personne interrogée dans le cadre d’une récente étude ethnographique sur YouTube. À quelle fin ? 64% des utilisateurs consomment des vidéos pour se relaxer et se divertir. 52% viennent pour s’informer, apprendre et progresser. 14% consultent YouTube pour trouver des infos sur des produits et des offres. Les sujets qui passionnent le plus...
Google et Facebook cannibalisent les deux-tiers du marché digital français

Google et Facebook cannibalisent les deux-tiers du marché digital français

Selon l’Observatoire de l’e-publicité, le marché de la pub online croit de 7% en 2016, à 3,4 milliards d’euros. Le search et les réseaux sociaux s’en arrogent 68%. Le SRI, l’Udecam et PWC ont délivré ce jeudi 26 janvier les résultats de leur Observatoire de l’e-publicité, rendez-vous semestriel incontournable pour qui veut prendre le pouls d’un marché en constante mutation. Côté pile, quelques motifs de satisfaction : les investissements publicitaires online qui se sont établis à 3,453 milliards d’euros en 2016 en France croissent de 7% (contre +6% en 2015). Résultat, le digital prend la 1ère place du classement des supports publicitaires les plus investis devant la TV. Le secteur online a pesé pour près de 29,6% des investissements média en 2016, contre 28,1% pour la télévision. Le display classique tiré par Facebook… Mais côté face, la réalité est moins reluisante… Le search (+4,3%), c’est-à-dire Google, et les réseaux sociaux, principalement Facebook, représentent désormais 68% du marché digital français. Le display classique hors réseaux sociaux ne pèse lui plus que 10%, avec des investissements en recul de 14%. La bannière 300*260, qui a fait les beaux jours de la plupart des sites médias, semble vouée à disparaître. La popularité des modules de recommandation de contenu type Outbain, Taboola ou Ligatus (+18%), qui représentent désormais 7,3% du display classique, ne permet pas de renverser la tendance. La bonne santé du marché de l’e-pub en France est en réalité trompeuse. Elle ne fait que cacher la fracture abyssale qui s’est créée entre un duopole, formé de Google et Facebook, et les autres acteurs du marché. Aux US, les deux GAFA seraient responsables de 99% de la croissance du...
Comment bien utiliser le Hashtag sur Twitter, Instagram et Facebook

Comment bien utiliser le Hashtag sur Twitter, Instagram et Facebook

Les Hashtags peuvent jouer un rôle important dans l’augmentation de la portée organique de vos posts sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Instagram et Facebook. Mais, pour les maximiser, vous avez besoin de connaître les meilleures pratiques, par exemple où vous devez utiliser les hashtags et combien vous devez inclure dans vos messages sur les réseaux sociaux. Les médias sociaux ne sont pas juste des canaux pour distribuer du contenu, ce sont aussi et surtout des plateformes qui permettent avant tout de créer des conversations. Une des meilleures façons d’introduire votre entreprise dans ces conversations, c’est d’apprendre à utiliser les hashtags pour les médias sociaux. C’est quoi un hashtag ? Un hashtag est créé en utilisant le signe dièse (#) avant un mot, un terme, un groupe de lettres pour pointer un lien vers un flux de tous les posts d’un réseau social qui intègre ce même hashtag sur ce même réseau social. Le mot, terme ou groupe de lettres attachés se terminent une fois qu’ils sont interrompus par un espace ou symbole. Et ce ne sont pas toutes les plateformes sociales qui utilisent les hashtags. Pourquoi le hashtag est-il important ? En terme de marketing, le hashtag peut être utilisé pour mettre vos messages sociaux en avant dans des flux spécifiques ou thématiques afin d’atteindre d’autres audiences, au-delà de vos propres followers. Par exemple, en utilisant le hashtag #marketing dans un Tweet, ce Tweet ne s’afficherait pas uniquement dans les fils d’actualités de vos followers, mais aussi dans le flux du hashtag #marketing sur Twitter. Pour les événements (émissions télé ou conférence, par exemple), les marketeurs utilisent le...
Twitter introduit un bouton « Je n’aime pas ce Tweet »

Twitter introduit un bouton « Je n’aime pas ce Tweet »

Twitter souhaite la participation des utilisateurs pour l’aider à identifier les Tweets que ces derniers n’aiment pas afin d’améliorer son algorithme pour mieux comprendre le genre de Tweets qu’ils veulent moins voir dans leur fil d’actualités. Cette option de signalement, car ça en est, est donc un moyen pour Twitter de recevoir des feedbacks (retours) sur la qualité des Tweets. L’option, simplement labelisé “Je n’aime pas ce Tweet” (I don’t like this Tweet) est disponible dans l’icône individuelle présente sur chaque Tweet (Flèche renversée dans le coin supérieur droit du Tweet sur iOS et 3 points de suspension en bas du Tweet sur Android) et qui regroupe toutes les options disponibles pour agir sur chaque Tweet. Lorsque l’utilisateur clique sur l’option “Je n’aime pas ce Tweet”, Twitter affiche un message de remerciement disant : Merci. Twitter utilisera cette action pour améliorer votre Timeline.   Pour l’instant, seuls les utilisateurs de l’application Twitter pour iOS peuvent voir et utiliser ce bouton “Je n’aime pas ce Tweet” depuis leur fil d’actualité. Suivre Twitter Support ✔@Support Starting today on iOS: It’s now easier to act on any Tweet directly from your Home timeline!https://support.twitter.com/articles/20170134#controls … 18:07 – 16 Sept 2016 393393 Retweets 770770 j’aime En résumé, lorsque vous marquez un Tweet avec la mention “Je n’aime pas ce Tweet”, cela permet à Twitter de mieux comprendre les types de Tweets que vous ne souhaitez pas voir dans votre fil d’actualités. Il pourra utiliser cette information pour optimiser et personnaliser votre expérience à l’avenir. Soit dit en passant, Facebook a toujours refusé, pour sa part, de créer un bouton “Je n’aime pas”, mais a finalement...
7 RÉSOLUTIONS DE RENTRÉE POUR BOOSTER VOTRE COMPTE ADWORDS !

7 RÉSOLUTIONS DE RENTRÉE POUR BOOSTER VOTRE COMPTE ADWORDS !

« Comme d’hab, le mois d’août a tourné au ralenti, il va falloir se rattraper en septembre ». Si vous rabâchez cette phrase dans votre tête depuis 15 jours déjà, il est temps d’agir maintenant 😉 Mieux vaut tard que jamais : après tout, vous n’êtes sans doute pas le seul (ou la seule) à réactiver vos neurones en douceur ! Votre compte Adwords lui, en revanche, n’a pas eu de répit en août et il a continué de tourner (au ralenti comme votre activité). Mais attention, cela n’est pas forcément bon signe… La gestion d’un compte Adwords requiert un suivi continu tout au long de l’année, certes. Mais s’il y a bien une action incroyablement bénéfique qui peut vous permettre d’augmenter la performance de votre compte de 20 à 30%, c’est bien votre AUDIT ANNUEL ! Le terme vous paraît ennuyeux et vous donne l’impression de travailler dans un grand cabinet à la Défense ? Peut-être, mais vous ne regretterez pas cet ennui dans quelques semaines. Selon la taille de votre compte, ne vous privez pas de passer plus d’une semaine à faire ce travail comme si vous repreniez tout à zéro avec un regard neuf et reposé (pas le regard de votre premier jour de reprise 😉 ). Voici un ensemble d’actions que je vous invite à mener pour « auditer » votre compte, et envisager d’améliorer vos performances significativement : 1) Prenez du recul Avant toute chose, oubliez qu’Adwords est une plateforme remplie de chiffres, de campagnes dans tous les sens et de mots-clés en pagaille. Il s’agit avant tout d’annonces qui vont s’afficher aux yeux d’internautes. A force de...
Captez l’attention avec les nouvelles offres Facebook

Captez l’attention avec les nouvelles offres Facebook

Tout le monde apprécie les bonnes affaires. Les annonceurs souhaitent élargir leur audience avec des remises et des promotions, et les personnes souhaitent recevoir et utiliser facilement des offres à tout moment, n’importe où. C’est pourquoi nous avons réinventé et repensé les offres Facebook pour créer une nouvelle expérience mobile simplifiée. Les annonceurs peuvent désormais partager des remises et des promotions à l’endroit où les personnes passent la majorité de leur temps : sur leur mobile et sur Facebook. Les annonceurs peuvent choisir la durée de diffusion de leurs offres, le lieu de leur utilisation, leurs audiences et bien plus encore. Désormais, les personnes peuvent également suivre et utiliser leurs offres plus facilement avec Facebook, sur plusieurs appareils ou en magasin. Pour les entreprises : faire de la publicité et partager des offres plus facilement Les offres Facebook permettent aux annonceurs de partager facilement leurs remises et promotions là où se trouvent les personnes : sur leur mobile et sur Facebook. Les entreprises peuvent créer deux types d’offres, en ligne et en magasin, et les partager de deux manières, dans une publicité d’offres ou dans une publication de Page. Les publicités d’offres apparaissent dans le fil d’actualité des personnes dans l’application mobile et sur le site web de Facebook. Les annonceurs peuvent atteindre les bonnes audiences avec des formats publicitaires créatifs, tels que les publicités carrousel. Pour les offres en ligne, les annonceurs peuvent optimiser la diffusion de leurs publicités auprès des personnes les plus susceptibles d’effectuer un achat sur leur site. Les annonceurs peuvent voir combien d’offres ont été utilisées dans les rapports publicitaires. Pour diffuser des offres,...
COMMENT MAÎTRISER LES NOUVEAUX RÉSEAUX SOCIAUX ?

COMMENT MAÎTRISER LES NOUVEAUX RÉSEAUX SOCIAUX ?

Il y a Facebook… et il y a les autres. A quoi servent-ils ? Comment s’y inscrire ? Qu’y faire ? Nos conseils. SNAPCHAT © DR À quoi ça sert ? A s’échanger des messages qui s’autodétruisent après avoir été vus. Comment s’inscrire ? Choisir un pseudo, entrer adresse mail et mot de passe. Lancez-vous ? Entrez les pseudos de vos contacts, ou laissez l’appli les rechercher via votre répertoire ou avec la géolocalisation. Comment envoyer ? Vous pouvez envoyer un message texte, une vidéo ou une photo, à tous vos contacts ou à un seul. Vous pouvez aussi vous amuser avec les différentes effets disponibles qui permettent de vous transformer en zombie, en vieillard, en petit diable, en chien… ou d’inverser votre visage avec un autre ! Votre message s’autodétruira quelques secondes après avoir été ouvert par son destinataire. Comment bien l’utiliser ? Les spécialistes l’affirment : on utilise Snapchat aujourd’hui comme Facebook en 2005. Pour s’amuser ! Mais attention : une capture d’écran est vite arrivée. Alors voilà votre photo compromettante qui pourra potentiellement faire le tour du Web… Snapchat est aussi très utilisé par les artistes, médias et politiques. Ils captent l’attention maximale de leurs abonnés : le message étant furtif, autant y être attentif ! TUMBLR © DR À quoi ça sert ? A partager textes, photos, vidéos, sons ou liens. Comment s’inscrire ?  Une fois inscrit à l’aide d’une adresse mail, on vous demandera de sélectionner vos centres d’intérêt dans une liste. Ne sautez pas cette étape, car c’est ainsi que Tumblr vous conseillera ensuite des pages à suivre en fonction de votre pro l....
Réseaux sociaux et recherche d’emploi

Réseaux sociaux et recherche d’emploi

Entraîné par la transformation digitale croissante des RH, le recrutement connait une forte digitalisation. Le nombre d’offres sur le web en témoigne, mais aussi les processus conduisant ensuite à l’entretien, de plus en plus digitaux. Il en va de même pour la recherche d’emploi. De fait, 3 français sur 10 utiliseraient les réseaux sociaux pour chercher du travail.   Parlons RH vous propose, à travers une infographie de LK Conseil, de faire le point sur le sujet et de découvrir les chiffres-clés concernant la recherche d’emploi sur les réseaux sociaux.   Quelle utilisation des réseaux sociaux ? Parmi les réseaux utilisés dans le processus de recherche d’emploi figurent évidemment les réseaux les plus connus tels Facebook, LinkedIn, Viadeo et Twitter. De façon assez surprenante, on notera que ce ne sont pas les réseaux dits professionnels qui arrivent en tête. Le réseau leader est Facebook avec 55,9% d’utilisation pour rechercher du travail. LinkedIn occupe la deuxième place avec 41,5 %. Viennent ensuite Viadeo avec 34,4 % et Twitter avec 16,4 %. Si Snapchat n’est pas mentionné dans cette infographie, ce réseau social commence cependant à être utilisé pour proposer sa candidature de façon plus originale. Plusieurs personnes on fait parler d’elles sur la toile en utilisant l’application pour postuler, commel’américain qui souhaitait obtenir un CDI chez Snapchat ou l’étudiante qui a réalisé un CV made in Snapchat pour effectuer un stage à l’agence Marcel.   Quel est le profil des utilisateurs ? Sur Facebook, on retrouve principalement des profils de personnes peu ou pas diplômées. En effet, 65 ,7% des non-diplômés déclarent utiliser ce réseau pour leur recherche, ce chiffre atteignant 71% pour les titulaires d’un CAP ou candidats de niveau BAC. Linkedin et Viadeo sont principalement plébiscités par les cadres...